Bilan pré-opératoire – Quelles en sont les étapes ?

Trois étapes fondamentales sont à considérer :

  • l'interrogatoire
  • l'examen clinique
  • le bilan biologique


L'interrogatoire

C'est une étape-clef car il permet d'identifier une tendance hémorragique que celle-ci soit liée à une anomalie de l'Hémostase primaire ou à une anomalie de la coagulation. L'utilisation de questionnaires standardisés permet d'améliorer la qualité des informations recueillies et leur interprétation.
Chez l'enfant, dont l'histoire personnelle peut se révéler moins informative, un questionnaire adapté, ciblé sur l'histoire familiale peut être plus efficace. Il faut cependant garder à l'esprit que les maladies hémorragiques rares peuvent être à transmission récessive et que l'histoire familiale et personnelle de l'enfant peuvent se révéler non informatives.

L'examen clinique

Il complète l'interrogatoire et permet de mettre en évidence notamment des signes hémorragiques cutanéo-muqueux.

Le bilan biologique

Le bilan biologique standard comporte la numération plaquettaire, la mesure du temps de Quick (taux de prothrombine) et du temps de céphaline + activateur (TCA).
La numération plaquettaire permet de mettre en évidence une thrombopénie potentiellement responsable d'une anomalie de l'Hémostase primaire. Elle ne permet pas, en revanche, de mettre en évidence une thrombopathie.

Haut de page