L’Hémostase : Conclusion : Thrombose veineuse

L'Hémostase est souvent comparée à une balance

En effet, la fluidité du sang (homéostasie) est maintenue grâce à un judicieux équilibre entre activateurs et inhibiteurs (antithrombine, Protéine C, Protéine S). Toute rupture de cet équilibre fera pencher la balance vers un processus pathologique :

  • La thrombose : formation de caillot pouvant provenir d'un déficit en inhibiteur
  • L'hémorragie : saignement pouvant être dû à un déficit en facteur de la coagulation

Visualisation d'une Thrombose

La thrombose veineuse est une pathologie fréquente, et son nombre est estimé à 600.000 chaque année en France. Les thromboses veineuses profondes sont les plus fréquentes. Le risque principal est l'embolie pulmonaire par migration d'un thrombus au niveau de l'arbre artériel pulmonaire.

Devant l'importance de cette pathologie de nombreux modèles expérimentaux de thrombose ont été créés pour étudier l'effet antithrombotique de différentes molécules. Un modèle original permettant de visualiser la formation d'un thrombus a été mis au point au laboratoire d'hématologie de la Faculté de Pharmacie de Bordeaux II.

Haut de page